Vous êtes sur: Accueil Articles - Dossiers Les monnaies romaines
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Rechercher

Groupe Numismatique Provencal de Saint Raphaël et Fréjus

Les monnaies romaines

Index de l'article
Les monnaies romaines
République romaine
Empire romain
Toutes les pages

ROME, dont la légende fixe la fondation aux alentours de 754 av.J-C, aurait été primitivement dirigée par sept rois avant de proclamer la République en -510, celle-ci durant jusqu'à l'avènement d'Auguste en -27.

 

 

Les Monnaies Romaines

N.B. Pour plus de facilité de compréhension nous avons utilisé, au lieu de dates débutant à la fondation de Rome, celles de l'ère chrétienne: par exemple 574 av.J-C ou -574 au lieu de 180.


La numismatique romaine est donc classiquement divisée en deux périodes, habituellement désignées par République Romaine et Empire Romain.


 

République Romaine

La période primitive utilisa pour ses échanges de simples lingots de cuivre ou de bronze. Sous le sixième Roi Servius Tullius, aux environs de -570, vint l'idée de différencier ces lingots par une représentation animale (le boeuf par exemple), d'ou l'utilisation du mot Pecunia pour ces lingots (Pecus signifiant bétail). Le français utilise encore l'adjectif pécuniaire, dérivé direct du mot latin.

Le terme de monnaie n'est venue que plus tard, un atelier de frappe voisinant, à Rome, le Temple de Junon Moneta (l'Avertisseuse, surnom donné à Junon pour avoir averti les Romains d'un tremblement de terre).

Puis le lingot fut fragmenté en diverses monnaies divisionnaires de bronze d'un poids variant au fur et à mesure des années pour parvenir, vers -338, à une série plus précise, à savoir:

 

As

(Symbole I soit Unité de poids)

Avers/ Janus bicéphale

Revers/ Proue de galère à gauche

Semis

(Symbole S soit 1/2 as)

Avers/ Tête à gauche de Saturne

Revers/ Proue de galère à droite

Triens

(Symbole .... soit 1/3 d'as)

Avers/ Tête à gauche de Minerve casquée

Revers/ Proue de galère à droite

Quadrans

(Symbole ... soit 1/4 d'as)

Avers/ Tête à gauche d'Hercule à la léonte

Revers/ Proue de galère à droite

Sextans

(Symbole .. soit 1/6 d'as)

Avers/ Tête à gauche de Mercure au pétase

Revers/ Proue de galère à droite

Once

 

(Symbole . soit 1/12 d'as)

Avers/

Revers/

Les monnaies d'argent faisant leur apparition aux alentours de la même période:

Denier

(Symbole X soit 10 as)

Avers/ Tête à droite de Rome casquée

Revers/ Les Dioscures à cheval galopant à droite ROMA

Quinaire

 

(Symbole V soit 5 as)

Avers/

Revers/

Sesterce

 

(Symbole IIS soit 2 as 1/2)

Avers/

Revers/

Ce n'est que vers -217 que le nom des Magistrats Monétaires apparaissent sur les monnaies (dont de nombreux Deniers du même type que le Denier anonyme ci-dessus).

A titre d'exemples nous citerons quatre monnaies, tout en précisant que l'or ne fut utilisé qu'en fin de période par Sylla (Imperator) en -87. (L'or avait cependant déjà servi vers -210 à de rares monnaies Romano-Campaniennes).

 

Aureus

 

Monétaire: L Licinius Lucullus en -87

Avers/ Tête à droite de Vénus diadémée devant Cupidon à la palme L.SYLLA

Revers/ Vase sacré et bâton augural entre deux trophés IMPER ITERVM

Denier

Monétaire: L Scibonius Libo en -54

Avers/ Tête à droite de BON AVENT Derrière la tête LIBO

Revers/ Le puits scribonien PVTEAL SCRIBON

Quinaire

Monétaire: Lucius Rubrius Dossenus en -83

Avers/ Tête à droite de Neptune au trident DOSSEN

Revers/ Victoire marchant à droite vers un autel au serpent L.RVBRI

As

Monétaire: Caïus Cassius et Lucius Salinator en -83

Avers/ Tête laurée de Janus bicéphale

Revers/Proue de galère à droite marquée D.S.S. Au dessus L.SALIN C.CASSI

 





 

Empire Romain

Du début du règne d'Auguste en -27, à environ le milieu du 3ème siècle, les monnaies peuvent être décrites comme pratiquement semblables à celles de la fin de la République, c'est à dire, en prenant toujours l'As comme unité: As (bronze), Dupondius (bronze de 2 As), Sesterce (bronze de 2 As 1/2), Quinaire (argent de 5 as), Denier (argent de 10 As), et Aureus (or de 25 deniers).

Cependant, de nombreux spécialistes, comme nous le verrons plus loin, en raison notamment de l'évolution quasi constante des poids et des dimensions principalement des monnaies de bronze, se contentent des appellations: Petit Bronze, Moyen Bronze, Grand Bronze.

Les exemples donnés ci-aprés tiennent compte du fait qu'en plus des Empereurs eux mêmes, de nombreuses femmes (épouses ou mères) ont été, de leur vivant, ou à titre posthume, représentées sur les monnaies.

Aureus:

NERON (54 à 68)

Avers/ Tête à droite de NERO CAESAR

Revers/ Néron au rameau et au globe debout de face AVGVSTVS GERMANICVS

FAUSTINE Jeune

(épouse de Marc Aurèle 161 à 180)

Avers/ Buste à droite de FAVSTINA AVGVSTA

Revers/ La Santé au serpent assise à gauche SALVTI AVGVSTAE

Denier:

DOMITIEN (69 à 96)

Avers/ Tête laurée à droite de IMP CAES DOMIT AVG GERM P M TR P VII

Revers/ Pallas à la haste debout à gauche IMP XIIII COS XIIII CENS P P P

JULIA DOMNA

(épouse de Septime Sévère 193 à 211)

Avers/ Buste à droite de IVLIA AVGUSTA

Revers/ La Joie à la palme et à la corne d'abondance debout à gauche HILARITAS

Quinaire:

AUGUSTE (-27 à 14)

Avers/ Tête à droite d'AVGVST

Revers/ Victoire au trophée debout à droite P CARISI LEG (Propréteur en Espagne en -25)

Sesterce ou Grand Bronze:

VESPASIEN (69 à 79)

Avers/ Tête laurée à droite de IMP CAES VESPAS AVG P M TR P P P COS III

Revers/ Rome à la Victoire debout à gauche ROMA S C

LUCILLE

(épouse de Lucius Verus 161 à 169)

Avers/ Buste à droite de LVCILLAE AVG ANTONINI AVG F

Revers/ Venus à la pomme et au sceptre debout à gauche VENVS S C

 

 

 

Dupondius ou Moyen Bronze:

TRAJAN (97 à 117)

Avers/ Tête radiée à droite de IMP CAES NERVA TRAIAN AVG GERM P M

Revers/ La Fortune au sceptre assise à gauche sur un siège en corne d'abondance TR POT COS IIII P P S C

FAUSTINE Mère

(épouse d'Antonin 138 à 161)

Avers/ Buste voilé et diadémé à droite de DIVA AVGVSTA FAVSTINA

Revers/ La Providence au globe et au sceptre debout à gauche AETERNITAS S C

 

As ou petit bronze:

ADRIEN (117 à 138)

Avers/ Tête laurée à droite d'HADRIANVS AVG COS III P P

Revers/ L'Espérance à la fleur marchant à gauche SPES PR S C

CRISPINE

(épouse de Commode 166 à 192)

Avers/ Buste à droite de CRISPINA AVGVSTA

Revers/ La Concorde à la patère et à la corne d'abondance assise à gauche CONCORDIA S C

En raison de l'évolution de la valeur-métal des monnaies de l'Empire, vers le milieu du 3ème siècle le Denier fut remplacé par l'Antoninien d'argent, puis de billon (argent trés bas titre) et enfin de bronze (parfois argenté), d'où l'utilisation plus pratique de PB pour ces monnaies. Puis apparue le Follis ou MB comparable à l'ancien Dupondius. Enfin, au début du siècle suivant, sous Constantin, furent créés le Solidus d'or, le Silique d'argent et leurs divisions.

En raison de nombreuses nouvelles dénominations données ensuite, jusqu'à environ l'an 500 où l'on peut faire commencer la période des Monnaies Byzantines (qui seront étudiées par la suite), nous ne donnerons que les quelques exemples suivants:

Solidus:

CONSTANCE II (357 à 361)

Avers/ Buste diadémé et drapé à droite de FL IVL CONSTANTIVS PF AVG

Revers/ Victoire au trophée marchant à gauche VICTORIA DD NN AVGG

(à l'exergue TES soit atelier de Tessalonique)

 

Silique:

Julien II le Philosophe

ou l'Apostat (360 à 363)

Avers/ Buste diadémé et drapé à droite de FL CL IVLIANVS PP AVG

Revers/ Victoire à la couronne marchant à gauche VICTORIA DD NN AVG

(à l'exergue LVG soit atelier de Lugdunum)

 

 

 

Follis:

MAXIMIN HERCULE

(265 à 310)

Avers/ Tête laurée à droite de IMP C MAXIMIANVS PF AVG

Revers/ La Monnaie à la balance et à la corne d'abondance SACRA MONET AVGG ET CAESS NOSTR

(à l'exergue ST soit second atelier de Ticinium)

 

Antoninien:

AURELIEN (270 à 275)

Avers/ Buste radié et cuirassé à droite de IMP C AVRELIANVS AVG

Revers/ La Foi aux enseignes debout à droite devant le soleil radié au globe debout à gauche PROVIDEN DEOR

(à l'exergue SXXT soit second atelier de Ticinium)

Il est à remarquer que, sur les monnaies romaines, l'avers représente les têtes, aussi bien pendant la République que pendant l'Empire, dans la grande majorité des cas tournées à droite: en latin DEXTRA ou DEXTERA, cet adjectif signifiant par ailleurs propice ou favorable.

Certains prétendent que l'explication viendrait de l'extrème superstition des Romains pensant qu'une tête tournée à gauche (en latin SINISTRA, cet adjectif signifiant par ailleurs malheureuse ou funeste) était un signe de mauvaise augure.

Les mots français de "senestre" (gauche en vieux français) et de "sinistre" ont bien le même double sens que celui de leur origine latine, de même que "dextre" (droit en vieux français) et "dextérité".

Alors pourquoi certains portraits (cependant assez peu courants) existent-ils avec la tête à gauche ? Et également certaines monnaies au revers identique mais dont l'avers présente un portrait à droite ou à gauche ? (tel est le cas, par exemple, du Quinaire d'Auguste décrit ci-dessus qui existe aussi avec un avers tête à gauche.

L'une des explications la plus valable serait que certains graveurs, ayant pour modèle une monnaie, auraient gravé leurs coins à l'identique, sans penser qu'il était nécessaire d'inverser leur travail pour obtenir, à la frappe, le portrait dans le même sens.

 

Remerciements à Mr Charles André SALIN pour la réalisation de cet article

 

 

Dernières annonces